Mes Valeurs

Intégration des étrangers

Pour moi, le bon fonctionnement de notre société, celui de notre école par conséquent aussi, se mesurent, à bien des égards,  à notre aptitude à accueillir, intégrer et valoriser les personnes étrangères que les hasards et les opportunités de la vie mais aussi souvent les convulsions et les inégalités du monde, ont conduit à venir s'établir dans notre canton avec l'espoir si fort d'une vie meilleure. Le Jura s'est toujours présenté comme un canton accueillant et solidaire. Il n'est pas certain qu'il parvienne toujours à passer des paroles aux actes, des déclarations générales et généreuses à une authentique et tangible politique d'accueil.

Si je considère l'école et son fonctionnement, je dois bien constater que les efforts, très réels, consentis en matière d'appui pédagogique – par exemple l'appui langagier que j'ai tenu à créer pour l'école enfantine et le premier cycle de l'école primaire-  ne parviennent pas à empêcher que les enfants étrangers soient surreprésentés dans les classes de soutien et dans les niveaux de base de l'école secondaire et sous-représentés dans l'accès aux études gymnasiales et universitaires. Les enquêtes PISA menées au niveau suisse confirment ce soupçon que l'école ne parvient pas pleinement à remplir l'une de ses missions qui serait de "corriger l'inégalité des chances en matière de réussite scolaire":tout au plus peut-on dire que  l'école jurassienne y obtient de moins mauvais résultats que la plupart de ses homologues confédérées. Il y a donc dans ce domaine bien du travail à  mener pour mieux comprendre les besoins des enfants et de leurs familles afin de contribuer encore à leur meilleure intégration.



> Retour au menu <
© Elisabeth Baume-Schneider 2010 - 2016, tous droits réservés